Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 Feb

Même les belles lumières s'éteignent - Hygnas Embvani

Publié par Rion06  - Catégories :  #Littérature générale

Chiado éditeur - 504 pages - parution : octobre 2016

 

 

Résumé

 

 

« Même les belles lumières s’éteignent » ou Le voyage sans retour d'un étudiant Noir qui établit une véritable osmose entre le réel et l'imaginaire est aussi l'histoire d'un destin brisé, celui d'un jeune génie à qui la vie avait fait don de ce qu'elle avait de plus fertile. Après avoir vacillé entre certitudes et désillusions, entre fidélité à des idéaux et déceptions, Jimmy qu'une odyssée a conduit depuis le Congo, vers la Bulgarie, avant d'échouer sur les rives de la Seine à Paris, avait traversé le temps, - le sien -, avec le sentiment de n'avoir pas su apporter à sa mère le trophée que celle-ci attendait de son fils.

Tour à tour, étudiant ingénieux, guitariste talentueux, chanteur émérite et parfois tout cela à la fois, le jeune homme avait entrepris un long voyage fait de découvertes et de succès, presque jamais d'échecs. Celui qui n’avait jamais su donner un sens à l’amour, dans sa relations aux femmes, avait vécu de nombreuses expériences riches d'enseignements, – dans des pays idéologiquement aux antipodes les uns des autres – où les propagandes institutionnelles avaient souvent conditionné le citoyen, l’empêchant  de percer le secret de ce que le jour reprochait à la nuit, et réciproquement.

Dans l’immensité d’une vie tumultueuse et insondable, réussissant à reconstruire un itinéraire qu’il avait dans un premier temps, involontairement détricoté, il restera dans la mémoire collective de tous ceux qui l’ont connu puis idolâtré, celui qui a gagné toutes les batailles de sa vie. Mais avait-il pourtant triomphé de la plus noble de toutes les guerres, celle qu’un jeune « soldat » noir se doit de gagner pour partager son bonheur avec les siens ?»

 

 

Mon avis

 

 

Jimmy est un garçon plutôt brillant qui quitte le Congo, son pays, en 1976 pour aller faire ses études d'ingénieur électronique en Europe, et plus précisément en Bulgarie. Il découvre petit à petit son nouvel environnement et tente de s'intégrer dans sa nouvelle ville. Au fur et à mesure, il va se rendre compte que la vie en Europe n'est pas aussi rose que ce que l'on dit car des rivalités, des tensions et surtout des questions de racisme vont rapidement faire surface. Obligé de fuir ce pays et les menaces qui planent sur sa vie, il va devoir mener un combat quasi quotidien pour s'en sortir et tenter d'atteindre ses objectifs.

 

J'ai découvert avec beaucoup de plaisir la plume d'Hygnas Embvani qui livre un roman intéressant et poignant. J'y ai appris de nombreuses choses sur le Congo, pays que je ne connaissais pas beaucoup. Les passages concernant le passé et l'enfance de Jimmy permettent de mieux appréhender ses attentes et celles de sa famille pour son avenir. 

Le jeune homme est touchant, attachant et j'ai suivi avec beaucoup d'attention et d'émotion son difficile parcours à travers l'Europe. Son amour pour la musique et pour la guitare m'a plu. 

 

L'auteur traite de nombreux sujets délicats (discimination, rascisme...) avec une certaine finesse et une grande justesse. J'ai trouvé ce livre vraiment fort et bouleversant.

 

Je remercie les Editions Chiado pour ce service presse. 

Commenter cet article

Hygnas Embvani 23/02/2017 16:35

Je viens de prendre connaissance de votre avis sur « Même les belles lumières s’éteignent ». Cette critique me laisse convaincre que vous avez parcouru ce roman en y associant une attention et une réflexion de tous les instants. Je vous remercie très sincèrement de cette restitution qui me touche profondément et que j’accueille personnellement comme un véritable encouragement à aller plus loin que ce quatrième roman.

À propos

Dans ce blog, je vous parle de mes principales lectures et vous dis ce que j'en ai pensé