Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 Dec

La vie selon Juan Salvador, palmipède d'Uruguay - Tom Michell

Publié par Rion06  - Catégories :  #Littérature générale

Fleuve éditions - 272 pages - paru le 10/11/2016

 

Résumé

 

1975 : Tom Michell, la vingtaine fraîchement entamée, avait tout bien prévu : un billet d’avion, une place d’enseignant dans une école huppée d’Argentine et un mois de vacances pour parcourir l’Amérique latine. À moto, cheveux au vent, l’esprit libre ‒ à la Che Guevara, quoi !
Pourtant, un soir, lors d’une ultime balade sur une plage d’Uruguay, il assiste à une scène inattendue : piégé dans une nappe de pétrole, un manchot lutte pour sa survie.
Sans hésiter, Tom le secourt, le nettoie, puis le ramène à la mer.
Mais l’animal ne veut plus le quitter.
Le jeune enseignant décide alors d’embarquer avec lui le palmipède, désormais baptisé Juan Salvador.
Au fil des mois, l’espiègle oiseau va transformer, chambouler et illuminer de ses facéties la vie de tous ceux qu’il croise sur sa route… Et avant tout celle de son sauveur.

 

 

Mon avis

 

On suit Tom Michell qui, dans les années 70, alors qu'il a une vingtaine d'années, part passer une année en Amérique du Sud afin d'enseigner dans une école d'Argentine et de visiter le reste du continent pendant ses vacances. C'est d'ailleurs au terme de son séjour en Uruguay qu'il va faire une rencontre qui va bouleverser sa vie : au milieu d'une plage jonchée de manchots morts après avoir été touchés par nappe de pétrole, il découvre un survivant se débattant avec ses plumes couvertes de mazout. Tom, touché par cette funeste scène, va prendre le manchot avec lui pour le nettoyer, le sauver, avant de le remettre à l'eau. Cependant, le palmipède va en décider autrement, et, une fois propre, il ne va pas vouloir repartir seul en mer et va s'imposer dans la vie de son sauveur. 

 

Depuis toute petite, j'adore les manchots, espèce qui me passionne. Je peux rester des heures devant un documentaire pour les regarder évoluer donc, quand j'ai découvert que les éditions Fleuve publiaient ce livre, j'ai tout de suite été attirée et je savais qu'il serait rapidement entre mes mains !

 

Cette histoire est extrêmement touchante, amusante mais aussi émouvante. C'est une belle leçon d'amitié mais aussi de vie. C'est intéressant de voir comment un petit animal peut avoir un si grand impact dans la vie de la communauté du collège : il a d'abord suscité la curiosité (oui, on ne voit pas de manchots tous les jours dans un collège !) puis rapidement il est devenu un ami, un confesseur à qui on raconte ses problèmes, une mascotte pour l'équipe de rugby et même un libérateur pour le jeune Diego.

J'ai également beaucoup aimé les passages où l'auteur nous emmène avec lui dans sa découverte du territoire sud américain avec ses paysages grandioses et la description de la vie quotidienne des peuples qu'il rencontre au fil de ses voyages. 

Le récit est fluide, agréable, apporte un sentiment de légèreté, de plénitude. Il y a, tout au long du livre, de petites illustrations de poissons et de Juan Salvador, qui apportent à ce roman encore plus de douceur, j'ai adoré.

 

A travers ce livre, l'auteur fait également passer un message essentiel et dramatique concernant l'avenir des poissons, oiseaux et autres espèces touchées par la pollution marine d'origine anthropique. Le constat est alarmant car il met en péril de nombreuses espèces. 

 

Je suis clairement tombée amoureuse de ce magnifique livre et de ce sympathique manchot qui m'a tant touché et j'espère sincèrement qu'un jour j'aurais le plaisir de pouvoir observer, en Argentine ou ailleurs, ses congénères dans leur milieu naturel. 

Commenter cet article

À propos

Dans ce blog, je vous parle de mes principales lectures et vous dis ce que j'en ai pensé