Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 Nov

La viande des chiens le sang des loups - Misha Halden

Publié par Rion06

Fleuve - 224 pages - parution le 10/11/2016

 

Résumé 

 

"J'avais vu tout ça dans cette môme et j'aurais aimé être comme elle.

Mais on peut s'écorcher autant qu'on veut, on change pas la viande dont on est fait."

1917. Un jeune soldat écrit des lettres à l’enfant, le sien, celui qu’il ne connaîtra pas. Il lui dit les hommes, leur rudesse et la douceur des livres, l’importance des mots. Il est assis dans un train qui le conduit vers des jours meilleurs. Mais une femme le fixe du regard depuis un bon moment. Dans les soubresauts réguliers du wagon, celui qui avait échappé aux séquelles physiques de la Grande Guerre tombe sous la sauvagerie des coups de stylet.

2015. Rory est un vieux chien sans plus de collier qui a fui Paris la grise pour un coin paumé de campagne où il savoure chaque minute de son isolement. Lui et ses velléités d’auteur qui n’a jamais réussi à se faire publier, lui qui hait les débuts, qui ne sait jamais par où commencer, va raconter une histoire dingue de tendresse et de cruauté, une histoire d’humanité brute qui lui est arrivée.
Tout commence le jour où, en rentrant chez lui, il tombe nez à nez avec un rôdeur en train de mettre à sac son salon. Une fille surgit alors comme une furie et séquestre l’espace de sa présence. Le type se suicide. Cette fille, c’est Lupa, sorte de femme-enfant sortie des bois qui fait irruption dans la vie de Rory pour lui redonner la sensation d’exister. D’où vient-elle ? Qui sont ceux qui la traquent ? Est-elle la chasse gardée d’une confrérie d’illuminés ? Et que vient faire Rory dans cette histoire ? Lui qui cultive gentiment sa misanthropie depuis une décennie va devoir revoir sa copie.
Dans ce roman en forme de conte initiatique noir, il est question des origines dont on ne se détache jamais, d’emprise psychologique et physique, de disparitions, d’animaux et d’hommes, de valeurs fondamentales qu’il est temps de remettre au goût du jour… D’humanité prise à la gorge et qui ne demande qu’à se défaire de ses liens. 

 

Mon avis

 

Je vais être honnête avec vous, habituellement, je déteste commencer un livre et ne pas le terminer, malheureusement, dans le cas de celui-ci, je n'ai pas pu le finir et ai stoppé ma lecture à peu près à la moitié. 

Je n'ai pas du tout aimé le style d'écriture de l'auteur et son langage familier et très imagé. Malgré un début prometteur avec de touchantes lettres de guerre écrites par un soldat, un père, à son enfant qu'il ne connaitra jamais, je n'ai pas accroché avec cette histoire qui tourne autour de deux personnages : Rory, personnage détestable et vulgaire et Lupa, femme qui sort d'on ne sait trop où et qui bouleverse la vie de cet homme. L'intrigue avance, qu'il y a beaucoup de suspense et de mystère mais je ne voyais absolument pas où l'auteur voulait m'emmener et son style cru m'a totalement repoussé, rebuté. 

Même les interrogations soulevées par les lettres du début du livre n'ont pas réussi à me donner envie de poursuivre ma lecture. C'est dommage car le titre et le résumé m'avaient pourtant bien attirés. 

Cependant, si vous souhaitez découvrir un style original, une atmosphère surprenante, un univers au langage cru, ce livre peut vous plaire. On ne peut pas toujours tout aimer et ce n'est pas parce que je n'ai pas su apprécier ce texte que ce ne sera pas le cas pour vous !!

Commenter cet article

À propos

Dans ce blog, je vous parle de mes principales lectures et vous dis ce que j'en ai pensé