Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 Oct

Police - Hugo Boris

Publié par Rion06

​Grasset - 198 pages - paru le 24/08/2016

 

Résumé

Ils sont gardiens de la paix. Des flics en tenue, ceux que l’on croise tous les jours et dont on ne parle jamais, hommes et femmes invisibles sous l’uniforme. Un soir d’été caniculaire, Virginie, Érik et Aristide font équipe pour une mission inhabituelle : reconduire un étranger à la frontière. Mais Virginie, en pleine tempête personnelle, comprend que ce retour au pays est synonyme de mort. Au côté de leur passager tétanisé, toutes les certitudes explosent. Jusqu’à la confrontation finale, sur les pistes de Roissy-Charles-de-Gaulle, où ces quatre vies s’apprêtent à basculer. En quelques heures d’un huis clos tendu à l’extrême se déploie le suspense des plus grandes tragédies. Comment être soi, chaque jour, à chaque instant, dans le monde tel qu’il va ?

 

Mon avis

J'ai reçu ce livre dans le cadre des Matchs de la Rentrée Littéraire de Priceminister et, il nous était demandé de donner un avis créatif/original. Je me suis donc inspirée de l'effet miroir utilisé pour le titre pour la rédaction de cet avis (si vous voulez le lire sans trop de difficulté, rendez-vous en fin d'article, sinon amusez-vous bien !! ;-))

 

 

 

Un soir, suite à un violent incendie dans un centre de rétention qui mobilise les membres de la COTEP (habituellement responsable de ce type de transferts), Virginie, Aristide et Erik, qui sont gardiens de la paix, vont se voir confier une mission inhabituelle : reconduire un réfugié politique à l'aéroport afin qu'il soit extradé. Virginie est en pleine souffrance dans sa vie personnelle avec un mari qui ne la touche plus et une relation extra-conjugale ayant découlé sur une grossesse tout à fait importune. Le transport de cet homme, si fragile et menacé de mort s'il retourne dans son pays va provoquer en elle une véritable tempête. On va alors découvrir comment des paroles et une transgression (ouverture d'une enveloppe censée rester cachetée) vont remettre en cause la mission qui a été confiée aux trois policiers et comment cela va les bouleverser.

 

L'ambiance est lourde et pesante au sein de cette voiture. Il y a de multiples tensions entre les protagonistes et elles ne cessent d'augmenter tout au long du récit. L'état d'esprit des personnages est finement analysée et les questionnements qui touchent les trois policiers forcent à se mettre à leur place et à s'interroger sur la manière dont on réagirait dans un tel cas : comment se comporter lorsque l'on se retrouve dans une situation où la conscience morale va à l'encontre de la conscience professionnelle ? Peut-on toujours réussir à prendre le recul nécessaire pour faire son travail sans laisser les émotions personnelles prendre le dessus ?

Le réfugié, Asomidin Tohirov, quant à lui a une position frustrante : il ne parle pas la langue et ne comprend donc pas ce que les policiers attendent de lui. Même si par moment l'auteur nous fait part de la façon dont l'homme raisonne (peur qu'on lui tende un piège, incompréhension de ce qui se joue autour de lui ...), la situation est assez désappointante et d'un côté on a envie de l'aider, de le bousculer mais d'un autre, on comprend aussi son inaction.  

Même si l'histoire est bien écrite et que les portraits psychologiques des personnages sont très riches, je n'ai jamais totalement accroché au récit que j'ai suivi de manière assez détachée. J'ai trouvé que certains passages traînaient un peu en longueur et rendaient le récit plus oppressant que nécessaire. Cependant, ce livre est tout de même intéressant car il traite d'un sujet difficile et au coeur de l'actualité.

 

Je remercie Priceminister et les éditions Grasset pour ce livre reçu dans le cadre des matchs de la rentrée littéraire 2016.  #MRL16 #PriceMinister

Commenter cet article

À propos

Dans ce blog, je vous parle de mes principales lectures et vous dis ce que j'en ai pensé