Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 Feb

Le banquier du diable - Jean-François Bouchard

Publié par Rion06

Le banquier du diable - Jean-François Bouchard
Max Milo - 288 pages - paru le 12/03/2015

Résumé

Adolf Hitler lui doit son accession au pouvoir. Grâce à lui, la Wehrmacht est devenue l’armée la plus puissante du monde. Il œuvre au service du nazisme et des odieuses persécutions anti-juives. Puis ce financier génial conspire pour renverser Hitler. Jeté dans un camp d’extermination, il survit miraculeusement. Devant le tribunal de Nuremberg qui juge les criminels de guerre, les Soviétiques exigent sa tête. Acquitté, il devient après-guerre le conseiller très écouté des grands pays non-alignés. Un parcours hors du commun qu’il termine dans son lit, à 93 ans.

Hjalmar Schacht, l’économiste le plus génial du xxe siècle, a aussi sauvé l’Allemagne de la ruine. Non pas une fois, mais à trois reprises. Hyperinflation, montagnes de dettes qui étranglent le pays, chômage qui touche sept millions d’Allemands : ce démiurge renverse toutes les situations. Aujourd’hui, nos dirigeants modernes sont impuissants à peser sur le destin de leurs nations et assistent en spectateurs à l’effondrement de leurs économies. Puissent-ils s’inspirer de cet homme exceptionnel à l’inflexible détermination : car rien n’était insurmontable pour le banquier du diable.

Mon avis

J'ai découvert ce livre grâce à Babelio et Max Milo dans le cadre de l'opération masse critique.

Ayant un bac ES (même si ça commence à dater) et aimant l'histoire, ce livre m'a beaucoup intéressé. J'ai découvert un personnage que je ne connaissais pas (j'avais juste croisé son nom, dans d'autres livres, parmi les personnes jugées au procès de Nuremberg) et qui pourtant mériterait d'être connu, du moins en tant qu'économiste.

Dans cet ouvrage très complet, Jean-François Bouchard nous parle d'Hjalmar Schacht, de sa vie professionnelle et personnelle mais aussi de l'histoire plus générale de l'Allemagne durant la période de vie de cet homme. On y découvre un homme passionné par l'économie, prêt à prendre tous les risques pour sauver les situations économiques les plus critiques dans lesquelles l'Allemagne a pu être plongée pendant une bonne partie du XXème siècle.

Cet homme, Hjalmar Schacht, aux capacités intellectuelles supérieures, a su faire l'unanimité parmi ses pairs, et ce, à travers le monde entier. En effet, on découvre dans ce livre qu'il était très respecté par d'importantes personnalités américaines ou anglaises avec lesquelles il travaillera en début de carrière, mais aussi par des chefs de gouvernement de pays en développement (Egypte notamment) avec lesquels il travaillera en fin de carrière afin de les aider dans leur volonté d'indépendance vis-à-vis des deux grands blocs alors en place. C'est d'ailleurs cette reconnaissance de l'économiste qu'il était qui permettra son acquittement lors du procès de Nuremberg, car, même s'il n'a jamais été membre du parti nazi, c'est principalement grâce à lui et à son plan de sauvetage de l'économie allemande qu'Hitler a pu accéder au pouvoir.

Au niveau de la forme, j'ai été un peu gênée par les discours à la première personne imaginés par l'auteur et qui servent à démarrer les chapitres. En effet, au début je pensais que c'étaient de véritables paroles prononcées ou écrites par Schnacht, ce qui aurait été fort intéressant mais au final, je découvre que c'est une liberté prise par l'auteur et une invention de sa part que je trouve quelque peu dérangeante. Cependant, l'alternance entre ces "discours" et les parties explicatives donne du rythme à l'ouvrage. En dehors de ça, j'ai tout de même bien apprécié cette lecture qui m'a fait découvrir un grand économiste du XXème siècle.

Commenter cet article

À propos

Dans ce blog, je vous parle de mes principales lectures et vous dis ce que j'en ai pensé